Comprendre les mondes sociaux

Le programme ACA-RES poursuit son engagement dans la discussion pluridisciplinaire portée par le Labex SMS. À l’occasion du colloque organisé par Michel Grossetti le 27-29 mars dernier, Anne Perrin Khelissa et Émilie Roffidal présentent leur réflexion sur la notion de “réseau” en histoire de l’art. Sous le titre “Les réseaux en histoire de l’art: historiographie et méthodes”, il s’agissait à la fois de revenir sur les dates clefs et les grands noms de la rencontre entre sociologie et histoire de l’art (White, Becker, Bourdieu, Moulin, etc.), et d’interroger l’efficacité des analyses de réseaux. L’actualité scientifique est particulièrement sensible à ces questions, et montre que notre discipline a toute sa place dans un questionnement méthodologique.

Vers ce lien vous trouverez le programme complet du colloque.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.